Le carnet numérique du logement (CNL)

et|icon_calendar|

6 Mai, 2020

Selon l’Observatoire National de la Précarité Energétique (ONPE), 15% des Français ont déclaré avoir souffert du froid au cours de l’hiver 2018, à cause d’une mauvaise isolation du logement, de défaillances techniques de l’équipement de chauffage, ou d’une installation insuffisante. Le Carnet Numérique du Logement (CNL) a ainsi été introduit par la loi de Transition Energétique de 2015 avec l’objectif de limiter les montants des consommations énergétiques et de lutter contre les logements énergivores en suivant et améliorant d’année en année l’état des logements.

En 2017, le Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB) a désigné plusieurs lauréats, acteurs majeurs de l’habitat (QUALITEL, EDF, …), pour tester cet outil et donner des premiers retours d’expérience : 3000 carnets ont été expérimentés et 150 000 particuliers ont été sensibilisés au sujet. Suite à ces essais, le CNL a été réinstauré par la loi ELAN de 2018, avec pour vocation de regrouper sur un unique support numérique les données essentielles du logement.

Les objectifs et le contenu du CNL seraient les suivants :

L’ensemble du parc immobilier d’habitation serait concerné (meublé ou vide, résidence principale ou secondaire, logement de gardien, de fonction, …), hors organismes d’HLM ou sociétés d’économie mixte. Cet outil informatif serait géré et financé par les propriétaires des logements à hauteur d’une dizaine d’euros annuels, mais resterait consultable et actualisable par les éventuels locataires. La loi précise également que les propriétaires pourraient avoir le choix entre une multitude de services en ligne pour la gestion de leur CNL.

Fin 2019, le Conseil d’État a cependant émis un avis défavorable sur ce projet de décret relatif à l’instauration du CNL, car certains points juridiques et administratifs restaient à préciser. En mars 2020, le Carnet d’Information du Logement (nouvelle appellation du CNL) a été réintroduit par le gouvernement dans un nouveau projet de loi, qui pourrait imposer la mise en place de ce Carnet pour toute nouvelle construction de logements ou pour des travaux de rénovation ayant une incidence sur la performance énergétique ou environnementale des logements, à partir de janvier 2022.

L’équipe tbmaestro, par la constitution d’une base documentaire à l’échelle du patrimoine et complétée pour chaque actif, capitalise d’ores et déjà sur les documents relatifs au patrimoine immobilier. L’utilisation des applications web 3t et myA permet de valoriser et d’actualiser l’ensemble de ces données et de suivre leur évolution dans le temps. Afin d’adapter ses prestations, l’équipe tbmaestro reste donc vigilante à toute évolution réglementaire de ce projet de loi.


Mots clefs : Données essentielles du logement, support numérique, parc immobilier d’habitation, consommations énergétiques, rénovation énergétique

Date de l’article : 06/05/20

Rédacteur : Eva DROUET

Sources : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006074096&idArticle=LEGIARTI000031049689&dateTexte=&categorieLien=cid

https://selectra.info/demenagement/guides/diagnostics/carnet-numerique-logement

https://www.lemoniteur.fr/article/le-carnet-numerique-du-logement-fait-son-retour-a-la-faveur-du-projet-de-loi-sur-la-reecriture-du-cch.2078754

Vous souhaitez optimiser la gestion de vos actifs ?

 

Découvrez nos offres adaptées à vos besoins :

 

  • Audit technique et PDMA
  • Schéma et plan directeur immobilier
  • Plan plurianuel d’investissement
  • Fiabilité et maintenance
  • Conseil en organisation

Nos dernières actualités

Webinaire : Décret tertiaire

Webinaire : Décret tertiaire

Comment élaborer une stratégie immobilière en tenant compte des objectifs du décret tertiaire ?  Lors de ce webinaire, l’objectif est d’apporter une vision claire sur les spécificités du décret tertiaire, en vous aidant à l’intégrer dans votre stratégie immobilière.

Lire plus
Plan de relance

Plan de relance

Avec la pandémie de la COVID19, le gouvernement mène de nombreuses actions pour protéger et soutenir les secteurs et les entreprises touchés par la crise. Il a ainsi lancé, le 3 septembre 2020, un plan de relance de 100 milliards d’euros.

Lire plus
Share This