Ville de Mont-Saint-Aignan

et|icon_calendar|

13 Avr, 2022

Témoignage de Mme Dominique Rigaud – Directrice des services techniques

Mont-Saint-Aignan est une commune d’environ 20 000 habitants, située en périphérie de Rouen dans le département de la Seine-Maritime.

Dans un contexte généralisé de maîtrise de budget, la ville a souhaité réaliser un état des lieux technique, fonctionnel, énergétique et financier de son patrimoine et disposer d’un outil d’aide à la décision afin de rationaliser et valoriser de manière optimum son patrimoine : le schéma directeur immobilier (SDI).

Ainsi, en 2020, la ville fait appel à tbmaestro pour la réalisation de son SDI sur 58 actifs bâtis et 6 actifs non bâtis, pour une surface totale de 52 400m².

En 2020, quelles sont les raisons qui vous ont incité à élaborer un schéma directeur immobilier ?

« Mont-Saint-Aignan dispose d’un important patrimoine immobilier, diversifié, sur l’ensemble de son territoire. À l’origine, Mme le Maire souhaitait que l’on établisse un simple diagnostic technique de notre patrimoine, afin de préparer son programme de mandature en ayant une vision sur le mandat qui allait s’écouler et pour lequel elle se représentait.

Après avoir suivi une présentation de l’ADEME sur le schéma directeur immobilier, nous avons trouvé la démarche SDI plus performante et plus intéressante qu’un audit technique avec une liste de travaux.

Ce qui a plu aux élus, c’était d’avoir une vision globale de notre patrimoine à moyen terme, avec toutes les possibilités qui s’offrent à nous pour l’optimiser. Cet outil d’aide à la décision allait nous permettre de disposer d’une vision prospective des opérations à entreprendre pour améliorer la sécurité, la qualité et l’adéquation du patrimoine aux besoins actuels et futurs. »

Pourquoi avoir externalisé la réalisation d’une telle mission ?

« Nous avions besoin d’une vision extérieure, qui soit la plus objective possible et sans idée préconçue.

Ce fut également pour une question de temps et de ressources. Nous n’avions pas le profil en interne pour exercer ce schéma directeur immobilier. Nous aurions pu recruter un chargé de mission pour une mission ponctuelle d’un an et demi ou deux ans, mais nous n’aurions pas bénéficié d’une vision neutre et globale. »

Pourquoi avoir choisi tbmaestro ?

« Dans un premier temps, nous avons lancé une consultation et analysé les différentes offres reçues. Des auditions de négociation ont été effectuées avec les candidats présélectionnés qui avaient les offres les plus complètes et organisées.

À la suite de ces auditions, nous étions unanimes. Le dossier de tbmaestro était complet et très structuré, cela nous a beaucoup plu !

Tout ce qui avait été présenté était clair, et humainement nous avons tout de suite accroché. Le contact était important pour nous, car nous allions travailler longtemps ensemble. »

Quels éléments avez-vous apprécié dans les différentes phases du SDI ?

« Ce que j’ai particulièrement apprécié dans la démarche de l’audit, c’est que le chef de projet tbmaestro, Maxime, a visité l’ensemble des bâtiments. Au moins, nous avions une vraie vision globale de notre patrimoine. Les visites étaient approfondies, nous y passions le temps nécessaire dans chaque bâtiment. Et c’est plaisant de discuter avec quelqu’un qui connait les sujets et qui sait de quoi on lui parle.

Ce qui m’a également beaucoup plu, c’est la façon d’appréhender ces visites. Le chef de projet passait des semaines complètes sur site, il pouvait donc s’adapter aux horaires et aux modifications éventuelles. Cela a permis à Maxime de rencontrer de nombreuses personnes du service technique et de l’exploitation. De plus, notre élu référent, qui ne connaissait pas l’ensemble du patrimoine, a pu s’associer à certaines de ces visites.

Il a également pu rencontrer tous les directeurs de services : les services municipaux, l’enfance, le sport, la culture, etc. et échanger avec de nombreux utilisateurs comme les associations.

Pour la partie énergétique, c’est la société Inddigo qui en était en charge et ils ont échangé avec la personne qui s’occupait des fluides pour les consommations. Aujourd’hui, je pense qu’il est impératif d’intégrer une partie énergétique dans le schéma directeur immobilier, notamment avec les objectifs du dispositif éco énergie-tertiaire.

Par la suite, ce que nous avons tous apprécié à la mairie, ce sont les groupes de travail que l’on a fait par type de bâtiments, parce que nous étions relativement en petit comité, avec les chefs de service et les élus concernés. Les discussions étaient très libres, nous avions une vue d’ensemble de notre patrimoine.

Le chef de projet tbmaestro avait beaucoup d’idées à proposer et était diplomate, cela a permis de discuter et de se faire comprendre. Tout le monde a joué le jeu durant ces groupes de travail et nous en avons sorti des idées que nous n’aurions jamais eues sans ces échanges. Le fait d’avoir un avis neutre pour nous guider a été d’autant plus performant. C’est réellement le point qui m’a le plus marqué dans cette phase de stratégie.

Lors des présentations finales au COTECH et au COPIL, il y avait une synthèse et c’est cela qui était attendu. Les documents remis sont exploitables et nous en avons d’ailleurs extrait de nombreuses parties pour d’autres présentations faites à l’ensemble des élus et aux chefs de service. Prochainement, nous allons faire une nouvelle présentation de la partie technique auprès des techniciens. Ils auront eux aussi une vision globale de ce qui va se passer, d’autant plus qu’ils travaillent au quotidien dans les bâtiments. »

Qu’est-ce qui vous a servi le plus à l’issue du passage de tbmaestro ?

« Il s’agit du rapport puisque nous avons pu en faire des extraits et des synthèses.

Nous avons travaillé sur la base Excel pour, par exemple, isoler certains bâtiments et mettre en évidence le coût d’entretien. De mon côté, je m’en suis beaucoup servi pour préparer notre Plan pluriannuel d’investissement (PPI). »

En ce moment, vous élaborez votre Plan pluriannuel d’investissement : en quoi le SDI vous aide à réaliser ce PPI ?

« Le SDI est la feuille de route sur laquelle s’appuyer. Nous avons pu réaliser une présentation globale reliant les éléments et c’est ce qui a permis d’étayer le PPI puis de décliner les différentes préconisations avec une temporalité.

L’intégration s’est faite assez facilement, les documents du SDI étant facilement exploitables : les façons de faire les tris, de sortir chaque information par bâtiment ou encore les coûts, etc.

Je me suis servie des fiches par bâtiment pour justifier des choix, car il y a tout sur ces fiches, de façon synthétique. C’est un plus pour communiquer et rendre des comptes. »

Que diriez-vous à un maître d’ouvrage qui souhaite se lancer dans une démarche de SDI ?

« Je pense qu’il est intéressant pour toute collectivité, peu importe sa taille, de se lancer dans une telle démarche dans un but d’optimisation de son patrimoine. Comme nous, les collectivités ne connaissent pas tout leur patrimoine ni chaque bâtiment de façon approfondie.

Nous sommes tous dans la même situation, les moyens attribués aux collectivités diminuent et notre patrimoine vieillit. Donc la connaissance et l’optimisation de son parc immobilier sont un levier pour générer des économies. »

Vous souhaitez optimiser la gestion de vos actifs ?

 

Découvrez nos offres adaptées à vos besoins :

 

  • Audit technique et PDMA
  • Schéma et plan directeur immobilier
  • Plan plurianuel d’investissement
  • Fiabilité et maintenance
  • Conseil en organisation

Nos derniers témoignages clients

DISP de Lyon

DISP de Lyon

La Direction interrégionale des services pénitentiaires de Lyon a souhaité avoir une vision technique globale de ses sites en y incluant le volet énergétique. Découvrez le témoignage de Philippe Drouhin, directeur du département des affaires immobilières.

Lire plus
Aéroports de la Côte d’Azur

Aéroports de la Côte d’Azur

Les exigences croissantes en matière de qualité des infrastructures, efficience des opérations et sûreté des usagers sont au cœur des préoccupations des gestionnaires d’aéroports. Découvrez le témoignage de Vincent Lebègue et Thierry Bauduin, en charge de superviser l’audit de santé technique pluriannuel.

Lire plus
Share This