Plan d’aide à l’investissement du Ségur de la Santé

et|icon_calendar|

29 Sep, 2021

Dans un contexte de crise récurrente au sein des établissements de santé français, amplifiée par la crise épidémique inédite mondiale, le gouvernement français a lancé en mai 2020 les concertations du Ségur de la santé. L’objectif étant de réformer en profondeur et d’améliorer durablement le fonctionnement et l’organisation du système de soins français. Qu’en est-il un an après ?

« Notre ambition commune doit être de moderniser notre offre de soin, de restaurer les capacités financières des établissements de santé qui en ont besoin, de favoriser leur investissement courant, et de donner des perspectives à l’ensemble de notre système de santé. » Olivier Véran, dossier de presse du Gouvernement – Mars 2021

Retour sur le Ségur de la Santé 

En juillet 2020 et après 6 semaines de concertations avec l’ensemble des acteurs du système de santé, Olivier Véran présente les conclusions du Ségur de la santé (du nom de l’avenue de son Ministère), et les 33 mesures retenues, organisationnelles et financières, pour « accélérer la transformation du système ».  Elaborées selon 4 piliers visant notamment à revaloriser les carrières des soignants et définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins, 75% de ces mesures sont aujourd’hui réalisées ou en cours de déploiement.

Le plan d’aide à l’investissement face à une vétusté des établissements de santé

Les gestionnaires des établissements de soins sont aujourd’hui confrontés à des problématiques de vieillissement, de vétusté et d’inadéquation de leurs locaux par rapport aux usages actuels, privilégiant souvent les investissements sur le matériel et les équipements de pointe face à des difficultés financières importantes. C’est ainsi que le Ségur de la Santé prévoit de dégager 19 milliards d’euros (dont 6 milliards seront financés par le plan de relance) sur les 10 prochaines années pour relancer l’investissement en santé (15,5 milliards d’euros dédiés au sanitaire, 1,5 milliards à la prise en charge des personnes âgées, et 2 milliards au secteur numérique), avec pour objectif principal de créer, rénover ou transformer les établissements sanitaires et médico-sociaux français. Depuis début 2021, le Ségur de la santé a versé 650 millions d’euros d’investissements du quotidien aux établissements de santé, afin de rapidement financer du petit matériel ou des équipements courants nécessaires à la médecine de proximité. 

Un changement de gouvernance facilitant la gestion de parc immobilier

Pour appuyer ce lancement du plan d’investissement, le Ségur de la santé prévoit que les décisions concernant des investissements d’un montant inférieur à 150 millions d’euros ne soient plus prises au niveau national, mais déconcentrées au profit des agences régionales de santé (ARS). Cette nouvelle gouvernance, plus participative et incluant davantage le personnel soignant, va permettre de faire émerger des projets territorialisés plus cohérents et adaptés au contexte local, en proposant davantage d’offres de soin de proximité, et d’être ainsi au plus près des besoins. Cette fédération de tous les acteurs stratégiques et opérationnels de proximité doit ainsi permettre de viabiliser le plan d’aide à l’investissement du Ségur de la santé sur le long terme, et d’assurer la pérennisation des infrastructures de santé.

Une stratégie patrimoniale permettant de répondre aux enjeux du Ségur de la Santé

C’est dans cet objectif de modernisation, d’optimisation et de rationalisation des actifs immobiliers que tbmaestro accompagne des gestionnaires d’établissements sanitaires dans la gestion stratégique de leur parc immobilier, en adéquation avec leurs réalités opérationnelles. Grâce à la mise en place d’une stratégie basée sur l’analyse bâtimentaire, occupationnelle et fonctionnelle du patrimoine, la méthodologie tbmaestro permet effectivement de flécher les investissements à réaliser sur le long terme. À titre d’exemple, la société tbmaestro accompagne actuellement un groupement hospitalier de territoire (GHT) dans l’élaboration du schéma directeur immobilier (SDI) de l’un de ses centres hospitaliers, tout en amorçant une réflexion stratégique à l’échelle du territoire, à travers la rédaction d’une synthèse des différentes études patrimoniales menées ou en cours sur chaque site hospitalier (audits et SDI).


Mots clefs : Ségur de la Santé, concertation, proximité, territoire, gestion d’actifs, stratégie patrimoniale

Date de l’article : 29/09/2021

Rédacteurs : Eva DROUET

Sources : 

Vous souhaitez optimiser la gestion de vos actifs ?

 

Découvrez nos offres adaptées à vos besoins :

 

  • Audit technique et PDMA
  • Schéma et plan directeur immobilier
  • Plan plurianuel d’investissement
  • Fiabilité et maintenance
  • Conseil en organisation

Nos dernières actualités

Le Partenariat Public-Privé

Le Partenariat Public-Privé

Les 14èmes rencontres internationales partenariats public-privé ont lieu ce 13 et 14 octobre 2021. L’occasion de s’intéresser à ce type de marché et comment en tirer bénéfice sur le long terme, tout en évitant des écueils dommageables pour les finances publiques.

Lire plus
Share This